Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 23:05

Depuis plus d’une semaine, nous coulons des journées tranquilles chez nos amis Liliana et Juan à DF. Ce qui ressemblerait le plus à des vacances dans nos déjà plus de 5 mois de périple : lever tard, une petite excursion dans la capitale, un film et la préparation d’un dîner français pour accueillir nos hôtes à leur retour du travail, quand nous n'allons pas déguster de délicieux tacos al pastor au bas de chez eux.



Une pause bien agréable, dans l’attente d’un colis venant de France.

A l’intérieur de ce paquet, diverses choses nécessaires et d’autres qui le sont moins, notamment un saucisson, des chocolats... et un kilo de semoule ! Bizarre ? Pas tant que ça quand on sait que c’est introuvable au Mexique – alors du taboulé ou un couscous, imaginez… – cela commençait à nous manquer sérieusement, surtout avec cette chanson que nous avons retrouvée sur Internet. Entêtant...


« Qu’est-ce qui vous manque le plus ? »
Nous répondons différemment d’il y a quelques mois. Au début, nous étions en manque de vrai pain, de vrai beurre, de chocolat sans cannelle. Nos priorités ont changé pour aller notamment vers de la semoule !

Hélas, le colis est bloqué en douane sine die car il faut fournir des autorisations sanitaires pour des médicaments (de l’homéopathie !) et la nourriture contenus dans le carton. Dix jours pour obtenir les autorisations et environ 4000 pesos de frais de douane divers (soit quelques 200 euros) – pour un colis dont la valeur totale n’excède pas 50 euros… Et après les Français se plaignent de payer beaucoup de taxes !

Si nous refusons le colis, DHL le renverra en France à nos frais ( !) et le même problème se posera à l’arrivée, les douanes françaises demandant les autorisations sanitaires liées à nos médicaments et à de la nourriture… française !

Rapporté au poids du colis, cela fait un prix de revient du kilo de semoule TREEES élevé…


Malgré ce léger casse-tête, nous n’oublions pas que cela faisait dimanche dernier très exactement cinq mois que nous avons quitté la France. Nous fêtions dignement cet événement en mangeant des quesadillas à Lagunilla. Le même endroit, les mêmes amis qu’à notre arrivée. Nous avons entre temps parcouru quelques kilomètres et appris bien des mots espagnols !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mamie 07/12/2009 22:12


Je suis contente d'avoir pu suivre grâce à l'ordinateur (d'Adrien) une partie de votre voyage et tous les trésors que vous avez découvert.
Je vous embrasse tous les deux.
Mamie

PS : grosse bise du rédacteur aussi !


Qui sommes-nous ?