Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 16:33
Depuis une semaine, le Mexique se colore de vert, blanc et rouge en l'honneur du 15 septembre prochain, jour de fête nationale.

Les rues et les bâtiments sont décorés avec des guirlandes, dont certaines ont l'éclairage intégré !

    
    
Partout, des vendeurs ambulants proposent drapeaux de toutes tailles, chapeaux, serre-tête, noeuds papillon, décorations pour les voitures --- l'occasion de réviser la règle du pluriel pour les noms composés !


Nous-mêmes achetons un drapeau mexicain, tellement grand que dans les régions froides du pays, nous pourrons l'utiliser comme couverture d'appoint !


En cette période de festivités, nous avons la chance de nous trouver à Queretaro, ville où ont eu lieu parmi les plus importants événements de l'histoire du Mexique moderne, tant au moment de l'Indépendance en 1810 qu'à la chute de l'Empire de Maximilien, à la fin du XIXème siècle... et nous bénéficions d'une magistrale leçon d'Histoire par notre hôte, Rodrigo.


Dans la nuit du 15 au 16 septembre 1810, le prêtre Miguel Hidalgo apprend que le projet de révolte dans lequel il est impliqué et visant à libérer le Mexique de l'autorité espagnole a été ébruité.

A l'aube du 16 septembre, Hidalgo fait sonner la cloche de sa petite église afin de convoquer les habitants et prononce un discours historique, le Grito de Dolores (du nom de la ville où tout ceci se passe) exhortant les Mexicains à prendre les armes au nom de la liberté. C'est le début de la guerre d'Indépendance, qui durera dix ans.



En mémoire de ce jour et afin de rendre hommage aux héros du pays, le Président du Mexique pousse le fameux grito (ou cri) le 15 septembre à 23 heures, sur le zocalo à DF :

Mexicanos, viva nuestra independencia !
Viva Hidalgo !
Viva Morelos !
Vivan los heroes que nos dieron patria !
Viva nuestra libertad !
Viva Mexico !
Viva Mexico !
Viva Mexico !

A chacune de ces exclamations, les Mexicains répondent par un viva tonitruant ; la même cloche que celle qui retentit à Dolores en 1810 sonne alors depuis le Palacio nacional...

Et pour ceux qui se demanderont pourquoi la fête nationale est le 15 septembre et non le 16, un certain président du nom de Porfirio Diaz changea la date afin de la faire coïncider avec son propre anniversaire !


Espérons que là où nous serons ce jour-là, nous pourrons partager la joie des Mexicains !

Partager cet article

Repost0

commentaires

6rfsrva2qb 16/12/2019 09:45

With that said, since there is not standard rule, what is your own personal preference?

Qui sommes-nous ?