Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 07:30

Nous ne voulions pas séjourner à DF sans voir un spectacle de Lucha Libre... Mais qu'est-ce que la Lucha Libre ? Explication ci-dessous, n'ayant pu prendre de photos pendant le show.

C'est une sorte de catch, où les gentils et les méchants s'affrontent - rassurez-vous, le gentil gagne toujours - dans des combats très impressionnants mais totalement sans danger. Ce concept n'a pas encore été importé en France, voici donc ci-dessous le mode d'emploi pour faire vous-même un spectacle de Lucha Libre. Ce sera la meilleure des illustrations.

Les ingrédients sont simples :
- il faut 6 gaillards pour faire les luchadores (3 gentils et 3 rudos). De préférence bien musclés (abdos Kro ou abdos tout court). Plus le luchador est jeune et musclé, moins son costume est couvrant sauf si le personnage incarné est comique.
Attention : rôle strictement masculin, les femmes  peuvent éventuellement être des naïades (voir ci-dessous)
- 12 à 16 personnes qui assisteront aux répétitions du spectacle (car rien n'est improvisé dans un show de Lucha Libre...) et qui pourront indiquer quand applaudir, souffler les slogans et autres cris à la foule.

Puis, fouillez dans les armoires de tous les membres de votre famille, afin de vous constituer votre costume de scène.
Gardez à l'esprit que ce costume sera votre identité : il doit être compréhensible immédiatement. Si vous êtes un gentil, choisissez des couleurs claires ; si vous êtes un méchant, vous pouvez piocher sans réserve dans la garde Punk Néo-gothic de votre ado / neveu / cousin / etc. (pensez aux musiciens du groupe KISS)

Une tenue de luchador inclut :
- une cape à vos couleurs, aux mêmes dimensions que celle de Batman ou de Superman. Vous la porterez lorsque vous entrerez en scène entourée de belles naïades (recrutez ces jeunes femmes dans votre entourage mais pensez latino-américain : des courbes !)
- un collant en Lycra (type années 80), un peu trop petit pour qu'il soit bien moulant. Selon votre physique et le personnage que vous créez, gardez ce collant long ou bien coupez-le au ras des fesses.
L'ajout de bandes ou de motifs dorés ou argentés sera un plus, surtout positionnés aux endroits stratégiques.
- Portez des chaussons de gymnastique que vous teinterez et décorerez à vos couleurs. Les genouillères sont un plus, surtout lorsque vous effectuerez des enchaînements.
- Créez un masque à partir d'une chutte de votre collant en Lycra. Prévoyez des ouvertures pour les yeux et la bouche, mais pas pour le nez et décorez le masque à vos couleurs (Crête rouge si vous êtes un méchant ; masque autour des yeux façon super héros si vous êtes un gentil)
Ne prévoyez rien pour le buste. Vous serez torse nu.

Choisissez votre nom. Pour vous donner quelques pistes, les gentils s'appellent Mystico, El Angel... et les méchants Felino, Mephisto, etc.

Il ne vous reste plus maintenant qu'à travailler les enchaînements en vue de présenter un spectacle de Lucha Libre. Pour ce faire, il suffit de vous rappeler vos cours de gymnastique (pour les roulades notamment), de danse (lorsque vous aurez gagné, esquissez un pas de danse, cela plaît beaucoup - également des connaissances en rock accrobatique sont un plus lors du spectacle) et d'escalade.

Vous êtes prêt pour votre premier spectacle de Lucha Libre.

Vous pourrez vous produire sur un ring cerné de trois rangs d'élastique de bonne qualité, ni trop lâche ni trop raide ; le dernier rang étant à hauteur d'épaule. Placez les 12 ou 16 personnes sur l'un des côtés du ring pour qu'ils encouragent la foule. Passez une annonce sur Facebook en précisant bien les dates du spectacle.

Voici enfin quelques enchaînements faciles pour débuter :
A votre entrée sur scène, effectuez un saut périlleux avant pour franchir les 3 rangs d'élastiques qui ferment le ring (cf. vos cours de gymnastique, niveau Collège).
Lors du premier contact avec votre adversaire, laissez vous tomber de tout votre long en arrière, bien à plat.
En réponse, traversez le ring en courant, faites un arbre droit au pied des rangs d'élastiques, poussez sur vos bras pour repartir en arrière, double saut périlleux arrière, atterrissage sur les épaules du méchant.
Attaque suivante : le méchant vous soulève en l'air, vous passez vos jambes autour de sa tête, 3 tours sans les mains puis emporté par l'élan, votre adversaire se laisse tomber pour que vous ayez le dessus (c'est ici que le rock accrobatique est un plus).
De joie, vous courez vers l'un des angles du ring, montez les trois rangs d'élastique comme une échelle (pied droit sur le 1er rang, à droite du poteau ; pied gauche sur le 2nd rang, à gauche du poteau, etc.) - cf. notions d'escalade.
Lorsque vous êtes en équilibre sur le 3ème rang d'élastique, vous manifestez votre joie en sautant sur place puis nouveau saut périlleux arrière pour arriver à plat ventre sur votre adversaire au sol.
Si ce dernier reste plus de 3 secondes les épaules contre le sol (durée des secondes variable selon l'avancement du spectacle), vous êtes le vainqueur.

Et tout ceci, sans vous faire mal, ni faire mal à votre adversaire bien sûr... Bravo, vous êtes un vrai Luchador !

Pour vous remettre de ces émotions, quelques photos de mon Luchador préféré, Maximo :

    

Partager cet article

Repost0

commentaires

Qui sommes-nous ?